PARTICULES

Un nom inédit circule à présent, curieux et intimidant, pour caractériser les effets sur la Terre de l’ère industrielle qui pollue l’air, les sols, et les océans, épuisant les ressources, fragilisant les écosystèmes, entraînant la disparition en masse des espèces et des individus. Ce terme à la fois savant et controversé est « Anthropocène », il désigne une nouvelle ère géologique, entérinant l’idée que l’homme est désormais une composante planétaire, capable de modifier la biosphère par son activité.

“Particules” est une série de portraits ou plus exactement de figures. À travers une mise en perspective de formes et d’empreintes, visages, végétaux et minéraux y semblent traités à parts égales. Artisan de sa prospérité, l’homme reste cependant responsable de la disparition prévisible du seul monde vivant connu, telle que la révèlent ces apparitions à chaque fois doubles et ambivalentes, mise en lumière de l’enjeu fondamental d’une espèce capable d’éradiquer toutes les autres avant de consommer sa propre fin.

Portraits de passants réalisés devant la place de la république.

Next
Back